add to wish list | library


12 of 12 recommend this,
would you recommend it?

yes | no

 
Label:
  BIS - http://www.bis.se/
Serial:
  BIS-SACD-1571
Title:
  Bach: Cantatas Vol. 35 - Suzuki
Description:
  Bach: "Auf Christi Himmelfahrt allein" BWV 128, "Es ist ein trotzig und verzagt Ding" BWV 176, "Bisher habt ihr nichts gebeten in meinem Namen" BWV 87, "Wer mich liebet, der wird mein Wort halten" BWV 74

Yukari Nonoshita (soprano)
Robin Blaze (counter-tenor)
Makoto Sakurada (tenor)
Peter Kooij (bass)
Bach Collegium Japan
Masaaki Suzuki (conductor)
Track listing:
 
Genre:
  Classical - Vocal
Content:
  Stereo/Multichannel
Media:
  Hybrid
Recording type:
  PCM
Recording info:
 

delete from library | delete recommendation | report errors
 
Related titles: 21 show all


 
Reviews: 1

Review by JJ July 2, 2007 (4 of 7 found this review helpful)
Performance:   Sonics:    
Avec ce nouveau volet de son intégrale des Cantates de Bach, Masaaki Suzuki aborde les œuvres BWV 128, 176, 87 et 74. La Cantate "Seulement dans l'Ascension du Christ" BWV 128 fut créée le 10 mai 1725 à Leipzig, sur un livret de Mariane von Ziegler. La Cantate "C'est une chose mauvaise et récalcitrante" BWV 176, dont la création eut lieu en 1727 toujours à Leipzig et également sur un livret de von Ziegler est inspirée par un verset de Jérémie dont les paroles austères renforcent l'interrogation "Perfide est le cœur, plus que tout, et inguérissable ; qui le connaît ?". La Cantate BWV 87 qui suit "Jusqu'à présent, vous n'avez rien demandé en mon nom" met l'accent sur le tourment, l'angoisse et le lourd poids de la faute. Elle fut créée, comme les précédentes à Leipzig en 1725. La dernière Cantate de ce programme "Celui qui m'aime gardera ma parole" BWV 74 s'inspire d'une autre cantate, la BWV 59, que Bach composa auparavant et comme elle, elle met en avant le discours du Christ à ses fidèles. Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan suivent une ligne interprétative toujours aussi efficace. Avec un sens indéniable de l'architecture allié à la clarté du discours musical, ils offrent ainsi le parfait équilibre que réclament ces partitions. Sans oublier le sens du recueillement et de la profondeur, Suzuki et ses solistes construisent, pas à pas, l’une des grandes références discographiques du siècle nouveau.

Jean-Jacques Millo

Was this review helpful to you?  yes | no

 
Works: 4  

Johann Sebastian Bach - Cantata "Auf Christi Himmelfahrt allein", BWV 128
Johann Sebastian Bach - Cantata "Bisher habt ihr nichts gebeten in meinem Namen", BWV 87
Johann Sebastian Bach - Cantata "Es ist ein trotzig und verzagt Ding", BWV 176
Johann Sebastian Bach - Cantata "Wer mich liebet, der wird mein Wort halten", BWV 74 (after BWV 59)